SPECTACLES EN COURS 

LE PACTE DES SOEURS

Marie Curie et Bronia Dluska
adaptation théâtrale d'Isabelle LAURIOU d'après le livre de Natacha HENRY,
mise en scène d'Isabelle LAURIOU

 

Flyer Le Pacte des soeurs.jpg

Natacha HENRY, auteure du livre dont la pièce est adaptée

Auteure féministe et historienne, Natacha Henry travaille sur le sexisme et les chemins de liberté. Ancienne présidente de l’Association des femmes journalistes, elle est membre de la Société des Gens de Lettres et de la Société civile des auteurs multimédia. Son roman Marie et Bronia, le Pacte des sœurs (Albin Michel Jeunesse) paru en 2017 est son neuvième livre.

 

Isabelle LAURIOU, auteure de l’adaptation théâtrale et metteure en scène

Formée à l’école Internationale d’acteurs, Isabelle Lauriou débute au théâtre en 1998. En 2012, elle signe son premier «Seule en Scène» : Petits poisons… et autres contrariétés. En 2013, elle écrit De tant d’horreurs mon cœur devint immense, adapté du témoignage de Gisèle Giraudeau. La pièce est en tournée depuis 2014 et a reçu de nombreux soutiens. En mars 2017, Isabelle reprend Petits poisons…, avec succès au Ciné 13 Théâtre à Paris.


Au sujet de la mise en scène :

«Pour rejoindre l’idée de Natacha Henry (que les deux sœurs étaient certes de grandes scientifiques mais d’abord des femmes) je veux apporter une vraie touche de féminité aux deux personnages principaux. Au rythme de leur parcours, l’évolution vestimentaire aura donc toute son importance. Au même titre que je souhaite mettre en avant le jeu des comédiennes, le décor sera sobre. La musique aura, comme dans toutes mes mises en scène, son importance. Pour cette pièce, j’ai opté pour le Hang Drum, un instrument qui n’est pas sans rappeler les sonorités d’un Xylophone. Le musicien jouera en direct…» Isabelle Lauriou

L'histoire

La pièce revient sur l’enfance des deux sœurs, la mort de leur mère qui fait de Bronia la protectrice de sa cadette, le rôle incontournable de leur père - avant-gardiste en termes d’égalité homme/femme -, leur pacte, leur entente scientifique, leur fidèle correspondance et enfin, leurs amours. C’est une pièce qui parle de l’immense affection que deux sœurs se sont portées toute une vie. Cet amour qui rassure, qui console et qui élève aussi… Elles furent de grandes dames, féministes, brillantes scientifiques, humanistes et toujours là l’une pour l’autre.

Clémentine STÉPANOFF, dans le rôle de Marie Curie

Formée auprès d'acteurs de la Comédie Française puis à l'Académie des Arts de Minsk en Biélorussie, Clémentine Stépanoff a joué notamment dans Ondine de Giraudoux, Les Amants magnifiques de Molière au festival Molière à Versailles, Phèdre de Racine au théâtre de Nesle, Une femme nommée Marie de Robert Hossein, Tous les autres s'appellent Ali au SEL à Sèvres. Elle a également incarné plusieurs figures féminines historiques : Louise Michel la louve, Clara Schumann, Julie de Lespinasse...

 

Marie-Hélène AUBERT, dans le rôle de Bronia Dluska

Après des études d'histoire de l'art et un passage aux Beaux-Arts, Marie-Hélène Aubert intègre le studio Alain de Bock et l’école FACT à Paris. Elle a joué dans plusieurs pièces pour jeune public. On a pu la voir aussi dans des pièces classiques et contemporaines : Le Clou aux maris, de Labiche, le Fada ou les secondes naissances... Elle tient également le rôle de la résistante Marcelle Baron dans la pièce De Tant d'horreur mon cœur devint immense d'Isabelle Lauriou, succès 2014 et toujours en tournée en France.

La Compagnie du Saut de l'Ange (association loi 1901) crée depuis 2006 des spectacles souvent suivis de débats et de rencontres. Installée dans le XIVe, la Compagnie anime également des ateliers de théâtre auprès d'adultes amateurs et d'enfants. Elle a décidé de porter ce projet né de la rencontre avec la comédienne Clémentine Stépanoff, (arrière-arrière-petite-fille de Maria Rakowska, amie de Marie Curie et Bronia Dluska) et Natacha Henry.

 

LES DERNIÈRES NOUVELLES DU SPECTACLE

JD Production se positionne comme coproducteur principal. Pour aider au financement de ce spectacle, il a été créé "le collectif Marie et Bronia". Au 1er février 2018, ce collectif regroupait 8 coproducteurs privés qui participent à cette belle aventure...

Depuis fin janvier 2018 la pièce est en tournée. 

Des représentations ont eu lieu dans différents théâtres à Paris : Théâtre 14, Musée Curie (dans le cadre de la Nuit des Musées), Foyer International d’étudiantes, La Manufacture des Abbesses..... Et en Province : Cognac, Marseille, Montauban (au Théâtre Olympe de Gouges dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes - 2019)......